AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Je taille au couteau des sourires sur les joues des princesses .. ❞ NYM'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
postes : 54
Date d'arrivée : 27/10/2012

MessageSujet: Je taille au couteau des sourires sur les joues des princesses .. ❞ NYM' Sam 27 Oct - 16:34


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Meery, Ganymède Juliann
Sans remords, je prie ta mort. †

Nom Meery PRÉNOM Ganymède Juliann ÂGE 19ans Métier Vendeur chez Hollister et suce des bites contre un peu de fric NATIONALITÉ British LIEU DE NAISSANCE Londres CARACTÈRE solitaire, rancunier, hyper-sensible, colérique, égoïste, émotif, têtu, ambitieux, tolérant, fidèle, calculateur PÊCHÉ MIGNON la bouffe SITUATION SOCIALE Genre est-ce que je baise régulièrement ? SITUATION FINANCIÈRE La rue comme deuxième maison GROUPE THE DANGER IS I'M DANGEROUS CRÉDIT tumblr SCÉNARIO nop

oses m'appeler Ganymède et dis adieu à ton beau visage, c'est Nym. Point barre. papa est scénateur mais papa en a un peu rien à foutre de son fils qu'il a foutu à la rue dès la première connerie maman ? c'est quoi ? ça se mange ? et le fille ? très peu pour moi allergique au latex, je vous explique pas la galère avec les préservatifs j'ai eu une soeur, un jour grand fan de lsd, ouais, la drogue, pas lcd genre la tv quelques difficulté à dire une phrase sans injures l'art c'est mon dada, sauf que le seul truc à observer pour le moment, c'est des tagues sur les murs des rues ne me parlez pas de thé, café 4ever tatouage sur le poignet, une boussole, mais tu n'en sauras pas plus, la signification est beaucoup trop personnel tu m'offres un chat pour mon anniversaire et je serais le plus heureux des hommes je hais toutes les personnes se nommant Jude plus petit j'étais persuadé que je serais un prince charmant qui sauverait une princesse, mauvaise pioche certain on des problèmes d'alcool moi c'est un problème de bouffe, mon médecin m'a dit que j'étais anorexique, j'ai commencé à le croire le jour où je suis retrouvé branché de partout dans un lit d’hôpital je fais la tapin, je suis une catin



l'histoire de ma vie

Donc là, faut que je me présente c’est ça ? Genre mon prénom, nom, âge, adresse et tout et tout ? J’ai jamais été très doué pour me présenter, vraiment. Et je dis pas ça pour qu’on me couvre déloge une fois chose faite. Donc je vais aller à l’essentiel, ce que vous avez besoin de savoir, et rien d’autre, même si j’ai parfois tendance à m’étaler. Là par exemple, je devrais simplement dire mon prénom, et paff, on passe aux autres catégories, mais non, je parle, je parle, je parle, alors que je suis pas quelqu’un de très bavard normalement. Mais enfin bref. Commençons bien : Je m’appelle Ganymède. Sur ma carte d’identité vous pouvez lire Ganymède Juliann Meery. Mais que les choses soient biens clairs dès le départ. Ne m’appelez pas Ganymède ou ça va très mal aller pour vous. Appelez-moi Gany’ et je vous refais le portrait. En revanche, Gaga, c’est un ticket simple pour un trou dans le cimetière. Bien. Maintenant que je suis sûr que vous ayez compris, je vous autorise à m’appeler Nym. Oui Nym et pas Nîmes. Je suis pas une ville. Pour les ceux qui ont pris l’option latin, vous avez bien compris, Ganymède c’est le mec que Zeus a enlevé pour pouvoir le baiser tranquille sur l’Olympe avant de le transformer en dieu. Il est pas cool le Zeus franchement ? Mes parent un peu moins, je vous passerais le détail des moqueries et surnoms débiles qui ont peuplés mon enfance, mais sachez que mon père l’a bien vite regretté. Bah ouais, qu’est-ce que tu veux que j’y fasse ? Bon, c’est vrai, sortir un « Grand-mère j’aime sucer les bites ! » en plein repas familial, c’est moyen, mais fallait que ça sorte. Il est encore persuadé que « Il est maudit ton prénom ! » J’y peux rien si l’autre faisait du sport de chambre avec Zeus, même si je reste septique à l’idée que ça a influencé mon orientation sexuel. Mais c’est ma famille, et malheureusement je peux pas en changer, pourtant je vous jure, j’ai essayé. C’est ça mon histoire. On m’a forcé à changer, j’ai essayé, j’ai foiré, fin de l’histoire.
Comment ça faut que je développe ? Sérieux les gars on se connait pas ! Ouais, ouais mais .. roh c’est bien parce que vous insistez !

    La Famille

Y a un truc important à savoir sur ma famille : Non ce n’est pas une famille anglaise, jolie, parfaite, propre sur elle, avec une mère au foyer, des gosses, et un père qui lit le journal devant son thé fumant avant d’aller travailler. C’est dommage, j’aurais préféré.
Commençons par mon père : M. Cole Meery. Ça ne vous dis rien ? Pourtant je suis sûr que si, tu l’as déjà entendu quelque part. Tu suis la politique un peu ? Ouais ? Non ? Et bien sache que mon père est membre du parlement anglais. Ouais, l’un des mecs chargés de voter les lois et qui s’en fout plein les poches rien qu’en restant assis sur un banc pas confortable. Autant vous dire : serrer la ceinture, je ne connais pas ça. Le luxe, le fric, tout ça, c’est chez moi, c’est mes points de repères. Enlevez moi ça et je ne suis plus personne. Mais ne vous faites pas des films, outre le fait que oui, j’ai toujours eu ce que je voulais, voir même plus, chez moi ce n’est pas les bisounours. Mon père, je le vois rarement, (je parle au présent, mais vous comprendrez plus tard que je devrais parler au passé), mais j’exagère, dans les bons moments je peux espérer le voir une ou deux fois dans la semaine. Par contre, quand il est là, il est là. Je veux dire, c’est quand même quelqu’un qui fait passer l’Etat au-dessus de sa famille alors je crois qu’il essaye de se rattraper. Ce qui est généralement une très mauvaise idée. J’ai une sœur, de quatre ans plus jeune que moi, mais personne n’a jamais vraiment osé l’engueuler, et moi ? Et bien moi je m’en suis pris des branlés ! Et pour rien ! J’ai jamais été particulièrement bon élève, mais je restais dans mon coin, faisait mes exercices, apprenais mes leçons, et bavarder le moins possible, pourtant ça ne l’empêchez pas de trouver quelque chose à redire, tout comme ma chambre pourtant rarement dérangé : « Mais papa ça sert à quoi une femme de ménage si je dois ranger ma chambre ! » là, impossible d’échapper à la claque. Bref, vous avez compris l’idée. Moi et mon père, on ne s’est jamais entendu. Et ça a été pire le Noël de mes seize ans, quand j’ai profité que toute la famille soit réunis pour annoncer que oui « Grand-mère, j’aime sucer les bites ! » Je me demande toujours comment mon père a réussi à trouver la force de ne pas m’arracher la tête, mais je crois que l’arrêt cardiaque de grand-mère à beaucoup joué. Mon paternel a toujours été ce genre de parlementaire qui vote non à la loi en faveur du mariage gay, celui qui prône la virginité jusqu’au mariage et tous les autres trucs qui font que je serais le fils parfait si je les suivais. Je suis pas né dans la bonne famille, c’est tout. On n’était pas en bon terme avant, à partir de ce jour-là, ça été la guerre. Et je crois que c’est grâce à ma sœur que je suis toujours en vie aujourd’hui, elle a plaidé mon innocence à de nombreuses reprises. Ça aussi faut que je mette au point : ma sœur c’est ma sœur, okey ? Mais c’est pas ma sœur. On a aucun parent en commun, et ça, pour plusieurs raison. La première : ma mère c’est pas ma mère. Enfin si, mais non. Elle s’est toujours présenté comme tel, je l’ai toujours appelé ainsi, jamais on ne m’a dit que c’était une étrangère, rien. Je l’ai découvert comme ça, du jour au lendemain : « Pourquoi je te ressemble pas ? » « Parce que je ne suis pas ta mère voyons ! » Douze ans et première grande claque dans la gueule. Elle a dit ça calmement, comme si c’était normal, sans une once de culpabilité, elle a continué à manger sa salade. Et ma sœur, si elle est bien l’enfant de ma ‘mère’, il y a peu de chance qu’elle soit la fille de mon père. On a pas du tout le même sang quoi. Ouais. Magnifique famille.

    Les Amis


J’ai beaucoup de défauts, et j’en ai parfaitement conscience. Mais j’ai toujours réussi à vivre avec. Mes amis, beaucoup moins. Disons que de toute manière, j’ai pas vraiment d’amis. Et ce n’est pas pour me déplaire. Je suis un solitaire, un vrai, avec des passions et des centres d’intérêts très différents de la normal. Puis le fait que je sois gay, ça incite pas vraiment les garçons de mon âge à faire ami-ami. De toute façon, leur centre d’intérêts : les filles, le football. Les miens ? Les chats, les vieilleries. Je suis un passionné d’art. C’est con, voir ridicule, mais oui, je peux passer mes journées dans des musées sans trouvé ça barbant. J’aurais adoré faire des études d’histoire de l’art. Je crois que c’est mon plus grand regret au jour d’aujourd’hui. Mais je fais avec. J’ai pas particulièrement d’amis, mais j’ai beaucoup de personne qui se bouscule pour être mon amie. Je sais pas, j’attire les filles, je suis un aimant. Les autres mecs m’envie pour ça d’ailleurs, sauf qu'il n'y a rien de plaisant là-dedans. « Non meuf. C’est pas parce que je suis gay que je vais pouvoir te donner des conseils trop méga trop bien sur comment arranger ta relation avec ton copain ni te conseiller sur quel vernis est parfaitement bien assortie à tes yeux. » Je ne suis pas comme ça.

    Les Amours


« Il s’appelait Jude. » C’est lui ce qu’on appelle un premier amour. J’ai déjà essayé avec des filles, mais non, y a pas moyen, ça colle pas. J’ai toujours été dans l’idée qu’on a tous LA personne. Qu’on ne la rencontre qu’une fois dans sa vie, elle peut être en plusieurs personnes pour ceux qui ont de la chance, et ceux qui en ont moins peuvent ne jamais la connaître. Moi je fais partie de ceux qui l’on connut et qui pense ne plus jamais retrouver LA personne. Seulement, cette personne-là, c’était un garçon. Croyais pas que je suis dit : chouette, je vais enfin être heureux ! Non. Pas du tout. Absolument pas. C’était plutôt genre : " Hey ! Bonjour les emmerdes ! ". J’ai passé plusieurs mois à l’éviter, à faire comme s’il ne m’intéressait pas. Sauf que bien sûr, c’était réciproque et que surtout, Jude était quelqu’un de tenace. Il me voulait, il m’aurait, il m’a eu. Ca c’est passé comme ça, j’ai rien vu venir. « Hey Nym ! » Bam. Prends-toi ça dans la gueule. Un mec vient de te faire bander. Un mec vient d’accélérer ton cœur. J'ai eu un coup de foudre pour un mec. « Euh .. ouais ? » Je me demande encore comment j’ai réussi à articuler cette phrase. C’est comme si tout s’était arrêté autour de moi, et il n’y avait lui, plus que lui. Puis je me suis pris un ballon de football dans la tête. J’ai toujours haït l’EPS, encore plus depuis ce jour. Je ne me souviens plus trop de la suite, juste de l’infirmerie, et que je me suis efforcé d’éviter ce Jude tout le reste de l’année. Puis il a réussi à me coincer à la bibliothèque du lycée. Il me connaissait que trop bien, savait à quel point j’y passais dû temps. J’étais entre le rayon de l’histoire de France et de l’invention du micro-onde –très intéressant d’ailleurs- puis il s’est avancé avec un petit sourire désolé, comme s’il avait deviné, comme s’il savait les emmerdes qu’il allait me causer. « Tu crois pas qu’on devrait parler ? » « Pourquoi ? J’ai rien à te dire. » Il a ri et j’ai cru qu’on me broyer le cœur. Putain, pourquoi est-ce qu’il a fallu que ce soit lui ? « Alors ne parlons pas. » Il s’est avancé, près, très près. Trop près. Et moi j’étais qu’un con, incapable de bouger, tétanisé. Il m’a embrassé. J’en frissonne encore. Je ne pense pas que c’est été un baiser extraordinaire, seulement c’était lui, c’était moi, et je l’aimais. Ca me suffisait. Je l’aimais tellement. Trop peut-être ? J’ai brisé ma relation avec mon père pour ne plus avoir à me cacher, pour passer du temps à deux chez moi, sans improviser des plans foireux. Ça a duré dix mois. Dix putain de mois de bonheur intense. Bien des fois je me demande quel intérêt de continuer de vivre après avoir vécu ça. La vie n’a plus d’intérêt. Il a toujours ce manque, celui du bonheur. Comment ça c’est fini ? Et bien il est parti. Parti dans le sens parti, parti, pas dans celui ‘parti’ .. fin tu comprends ? Je ne l’avais pas vu venir. C’est arrivé d’un coup, comme ça. Pourtant lui savait que ça allé arriver, à croire qu’il voulait me faire une surprise. Jude m’a toujours surpris, et il a réussi à le faire jusqu’à la fin. J’ai beaucoup pleuré, et je continue encore. Si je reste vague c’est parce que je ne veux pas en parler, ça n’a pas d’importance. Il a été mon premier amour, ma première fois, ma première engueulade, mon premier projet d’avenir, mon premier je t’aime, et encore tout plein de première fois comme ça. Et ça ne s’oublie pas. Et j’ai essayé. Je me suis mis aux filles. J’ai enchaîne, comme un alcoolique qui enchaîne verre sur verre. Les filles m’ont dégoûté. Toutes les mêmes. Toutes à écarter les cuisses pour se faire prendre, et ça parce qu’elles ont vu un beau sourire. Pathétique. J’ai juré que je n’y toucherai plus jamais. Puis je suis repassé aux mecs –pour l’horreur de mes parents-. Sauf que là aussi ça été un échec. Quelques histoires par-ci par-là, plus ou moins longues, plus ou moins intéressantes, attend, non, toutes aussi inintéressante les unes que les autres. Ils n’étaient pas Jude. Ça ne pouvait pas marcher.
Mais maintenant, ça n’a plus aucune importance.

    Les Emmerdes


Je crois que quand on naît, on nous attribue un ange gardien. Une chose sensée nous guider, nous épauler, être là pour veiller sur nous. Je pars du principe que tout nous arrive pour une raison précise. Ouais, sur le coup on ne comprend pas, mais si ça se passe comme on l’a voulu ou si ça se passe différemment : okey, c’est normal, mon ange gardien l’a voulu, il fait ce qu’il y a de bien pour moi. C’est pour ça que je ne bronche pas dans mes galères. Je dois suivre un chemin, endurer des épreuves, mon ange gardien est là, tout se passera bien. Sauf que mon ange gardien à moi, et bien c’est un sacré branleur ! Il m’a appris un truc malgré tout, c’est que quand on est dans la merde, on l’est profondément ! Et pas juste un peu pour faire bouger ça petite vie. Ca a commencé avec un truc tout con : Une allergie au latex. « Bon Jude, va falloir arrêter la capote ! » On se connaissait, pourquoi me méfier ? J’aurais dû. Puis il est parti, pour de bon, pour de vrai. Nouvel emmerde : la bouffe. J’ai jamais été un gros mangeur, genre, vraiment pas. Je picorais dans mon assiette, empruntais des paquets de chips par-ci par-là, et puis c’est tout. Sauf qu’à la mort de Jude, j’ai tout arrêter. Pas volontairement, du moins, je ne me souviens pas y avoir pensé. Ça n’a inquiété personne, pas même moi, jusqu’au jour où malaise en plein cours de science, et non, ce n’était pas à cause de la souris qu’on disséquait. Je me suis réveillé à l’hôpital, et le bilan est tombé. « Votre fils est anorexique M. Meery. » « Hein ? Mais c’est pas un truc de fille ça ? .. ah mais oui, t’es gay, ça doit changer les choses. » C’est à ce moment-là que j’ai eu une vraie prise de conscience : c’est pour ça que je vomissais autant après les repas ? Pour ça que je peux sentir mes os ? Pour ça que j’ai dû refaire ma garde-robe ? C’est idiot, malsain, mais pourtant, pour la première fois depuis longtemps je me suis senti heureux. J’avais enfin le contrôle sur quelque chose. Je ne vais pas mentir. Après quelques séjours à l’hôpital, des suivis psychologiques, tout est à peu près rentré dans l’ordre. Du moins, c’est ce que j’espère. En tout cas, je ne mets pas la plupart de mon salaire dans la bouffe. & ça aurait pu se finir là, mais non, ce n’est que le début. J’ai voulu montré à mon père que mon anorexie guéri, mon penchant pour les garçons aussi. Je suis "tombé amoureux" d’une fille. Elle s’appelait Darcy. Je l’aimais .. bien. C’est tout. Rien de plus. Mais ça suffisait à mon père et c’est tout ce qui m’importait. Mais j’ai été naïf sur ce coup-là, un putain de gros naïf. Comme si Darcy n’allait rien remarqué, comme si elle allait rester accroché à mon bras et jouer la plante. Je ne la connaissais même pas cette fille. Je lui ai fait confiance, et maintenant je morfle. On a découvert un peu plus tard, après notre rupture que Darcy n’était pas franchement resté accroché à mon bras. On ne sait par quel moyen, mais elle a volé de l’argent à mon père. Beaucoup, beaucoup d’argent. Elle n’était plus là, elle avait disparu de la planète et y avait qu’un seul responsable dans cette histoire : moi. Et j’ai tout pris. Sauf que cette fois ça n’avait rien à voir avec les autres fois. Je me suis pas pris de claque, pas d’engeulade, pas de travaux forcé, pas d’insulte, une simple phrase : « Fais ton sac Ganymède, je veux plus jamais te voir ici. » J’ai pas bronché. J’ai pris mes clics et mes clacs et je me suis barré. Pour où ? Aucune idée. Dans un premier temps j’ai squatté chez mes amis, dormi chez l’un puis chez l’autre. Puis ça a commencé à les gaver. J’ai commencé à travailler, j’ai trouvé un job de vendeur chez un magasin de vêtement, pas franchement bien payé, mais dès que j’ai pu me prendre un appart’, je l’ai fait. Je vis dedans. Enfin, je vis dans une pièce quoi. Ou je vis dehors même. Les murs ne sont tellement fin que je peux sentir les coups de vents. Sauf que ce petit boulot ce n’était pas assez. Vraiment pas. On ne peut pas passer du luxe à la vie de sdf, comme ça, du jour au lendemain. J’ai cherché d’autre truc. Au départ s’était un truc tout con : accompagné une fille à son bal de promo en tant que cavalier, puis l’embrasser devant ses copines. 100 £ dans la poche. Facile. Puis c’est passé à dû plus dur. Des vrais dîners, pas compliqué, les trucs mondains je connais, j’ai toujours réussi à me fondre dans la masse, j’empochais pas mal. Mais à trop me montré, je me suis fait repérer. « Hey mais t’es pas le fils Meery ? » J’ai dû arrêter, et je suis passé au stade au-dessus : ouvrir les cuisses, la bouche, le cul. Peut importe tant que le client et content et qu’il a dû fric en échange.

Ma vie c’est ça : je suis un raté, et je me fais baiser pour survivre.

Spoiler:
 


Dernière édition par Ganymède J. Meery le Dim 28 Oct - 15:51, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je taille au couteau des sourires sur les joues des princesses .. ❞ NYM' Sam 27 Oct - 16:39

bienvenue sur le forum mon beau
Revenir en haut Aller en bas
avatar
+ THAT'S THE WAY IT'S GONNA BE
postes : 469
Date d'arrivée : 10/08/2012

MessageSujet: Re: Je taille au couteau des sourires sur les joues des princesses .. ❞ NYM' Sam 27 Oct - 16:43

Bienvenue parmi nous trèèès bon choix d'avatar **
N'hésite pas si tu as des questions I love you

_________________
◊ You and I go hard, at each other like we're going to war. Que dirais tu si je te disais que toutes les nuits je rêve de toi ? Que toutes les nuits j'imagine une vie à tes côté et que tout les matins je regarde ce bébé en me disant que tout ceci n'est que pure utopie. Pourtant tu es l'homme de ma vie et je le sais.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je taille au couteau des sourires sur les joues des princesses .. ❞ NYM' Sam 27 Oct - 16:49

LA BOUILLE
Bienvenue parmi nous ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
∞ maxiel
we're beautiful like diamonds in the sky
postes : 176
Date d'arrivée : 26/10/2012

MessageSujet: Re: Je taille au couteau des sourires sur les joues des princesses .. ❞ NYM' Sam 27 Oct - 16:54

Alors je te préviens t'es mignon, mais le bg du forum ici c'est moi ok ?

BIENVENUE SINON, j'adore le pseudo ! Et le titre...
Bon courage pour ta fiche !

_________________
    → your hand fits in mine.
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    you can't go to bed without a cup of tea and maybe that's the reason that you talk in your sleep. and all those conversations are the secret that i keep, though it makes no sense to me. ► sunday.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
+ HOPELESS WANDERER.
postes : 92
Date d'arrivée : 26/10/2012

MessageSujet: Re: Je taille au couteau des sourires sur les joues des princesses .. ❞ NYM' Sam 27 Oct - 16:58

CAMILLE EEEEEEEEEE MON BART A MOIIII ! Tu reconnaitras la personne selon l'avatar JOTEM FORT !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
KEN ♡ always forgive, never forget.
postes : 194
Date d'arrivée : 26/10/2012

MessageSujet: Re: Je taille au couteau des sourires sur les joues des princesses .. ❞ NYM' Sam 27 Oct - 17:27

SHELLEY.
Bienvenue, toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je taille au couteau des sourires sur les joues des princesses .. ❞ NYM' Sam 27 Oct - 20:17

HAAAAAAAAAAAAAA SHELLEYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY
Bienvenue parmi nous I love you Réserve-moi un super lien pleaseeee
Revenir en haut Aller en bas
avatar
postes : 54
Date d'arrivée : 27/10/2012

MessageSujet: Re: Je taille au couteau des sourires sur les joues des princesses .. ❞ NYM' Sam 27 Oct - 23:22

Ouaaaaaaaw !
Merci tout le monde !

Maxéis > Je ne te ferais pas d'ombre .. enfin, je vais essayer

LOLAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
Bordélou, tu me suis partout I love you

Kenael > On se connait aussi nous, non ? Je deviens un peu parano à force moi

Leïla je te réserve ça I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
+ HOPELESS WANDERER.
postes : 92
Date d'arrivée : 26/10/2012

MessageSujet: Re: Je taille au couteau des sourires sur les joues des princesses .. ❞ NYM' Sam 27 Oct - 23:31

C'est toi qui me suis techniquement, chérie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je taille au couteau des sourires sur les joues des princesses .. ❞ NYM' Dim 28 Oct - 0:02

Bienvenue & bonne chance pour ta fiche
ton titre, saaaeeez
Revenir en haut Aller en bas
avatar
postes : 54
Date d'arrivée : 27/10/2012

MessageSujet: Re: Je taille au couteau des sourires sur les joues des princesses .. ❞ NYM' Dim 28 Oct - 0:11

démasqué

merci ashley !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
KEN ♡ always forgive, never forget.
postes : 194
Date d'arrivée : 26/10/2012

MessageSujet: Re: Je taille au couteau des sourires sur les joues des princesses .. ❞ NYM' Dim 28 Oct - 0:12

Han oui, bah oui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
postes : 54
Date d'arrivée : 27/10/2012

MessageSujet: Re: Je taille au couteau des sourires sur les joues des princesses .. ❞ NYM' Dim 28 Oct - 0:27

I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
KEN ♡ always forgive, never forget.
postes : 194
Date d'arrivée : 26/10/2012

MessageSujet: Re: Je taille au couteau des sourires sur les joues des princesses .. ❞ NYM' Dim 28 Oct - 0:29


j'm'en vais Marlon va m'tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je taille au couteau des sourires sur les joues des princesses .. ❞ NYM' Dim 28 Oct - 10:33

Ganymède J. Meery a écrit:
Leïla je te réserve ça I love you

OUAAAAAAAAAAAAAAAWWWWWW trop bien , tu viens d'éblouir ma journée
Revenir en haut Aller en bas
avatar
postes : 54
Date d'arrivée : 27/10/2012

MessageSujet: Re: Je taille au couteau des sourires sur les joues des princesses .. ❞ NYM' Dim 28 Oct - 15:53

Si je peux faire autre chose pour éblouir ta journée

+ fiche terminée
je crois que c'est la première fois que je vais aussi vite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je taille au couteau des sourires sur les joues des princesses .. ❞ NYM' Dim 28 Oct - 16:08

T'en fais pas, tu l'illumines déjà très bien. Je vais bientôt te MPotter que tu illumines ma soirée ;) :hey:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DANstaffement vôtre, biatches
postes : 436
Date d'arrivée : 28/10/2012

MessageSujet: Re: Je taille au couteau des sourires sur les joues des princesses .. ❞ NYM' Dim 28 Oct - 16:16

T'es beau, t'es chou, t'es torturé, je te bèz.

_________________

IMAGINE DRAGONS
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« I'm sorry, brother, I'm sorry, I let you down. Well, these days you're fine. No these days you tend to lie. You'll take the West train, just by the side of Amsterdam. Just by your left brain, just by the side of... •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
+ THAT'S THE WAY IT'S GONNA BE
postes : 469
Date d'arrivée : 10/08/2012

MessageSujet: Re: Je taille au couteau des sourires sur les joues des princesses .. ❞ NYM' Dim 28 Oct - 16:55


félicitation

Bravo, tu es validé(e). La première chose à faire et d'envoyer un petit mp [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] avec ton petit secret. Tu vas ou as été ajouté au groupe THE DANGER IS I'M DANGEROUS, félicitation ! Bien sûr, comme sur chaque forum RPG, tu peux demander, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], ou [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & même [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] si tu le souhaites. Afin d'avoir de la matière à exploiter durant tes rp, nous te conseillons fortement d'ouvrir un topic [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et d'aller en demander à ceux qui t'inspire. Si tu veux créer un scénario, n'hésite pas à [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et si jamais tu as des questions, tu peux nous envoyer un mp, nous y répondrons sans problème. N'oublie pas de jeter fréquemment un coup d'oeil [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], étant donné que cette catégorie regroupe toutes les news importantes à prendre en compte. Si tu as deux minutes à nous accorder, nous te prions de bien vouloir [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] toutes les deux heures.
Bon jeu et bienvenue sur Breathe Again Ganymède J. Meery. I love you


_________________
◊ You and I go hard, at each other like we're going to war. Que dirais tu si je te disais que toutes les nuits je rêve de toi ? Que toutes les nuits j'imagine une vie à tes côté et que tout les matins je regarde ce bébé en me disant que tout ceci n'est que pure utopie. Pourtant tu es l'homme de ma vie et je le sais.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Je taille au couteau des sourires sur les joues des princesses .. ❞ NYM'

Revenir en haut Aller en bas

Je taille au couteau des sourires sur les joues des princesses .. ❞ NYM'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» taille de la lavande
» vêtements de la taille 2 ans à la taille 42
» Taille meuble
» taille et poids
» couches classiques CALINOUCHE taille L - baisse de prix !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BREATHE AGAIN :: II - THIS IS YOUR SONG :: if you seek me :: welcome my friend-